Le saviez-vous ?! En tant qu’auto-entrepreneur, nous cotisons comme n’importe quel autre salarié à la Contribution pour la Formation Professionnelle (CFP). Ainsi, nous avons les mêmes droits en ce qui concerne le financement des formations professionnelles ! Mais quelles sont les conditions ? À quelle hauteur le financement peut-il s’élever ?

Modification le 19/07/2017 : Depuis la rédaction de cet article, j’ai trouvé une formation compatible à une demande de financement de la part de la FIFPL. J’ai pu donc réaliser une demande et recevoir mon premier remboursement d’un hauteur de 950€. J’y détaille l’expérience vécu tout en bas de l’article.

 


Comment financer une formation ?

Chaque auto-entrepreneur règle la CFP en même temps que les charges sociales et l’impôt sur le revenu. La valeur de la cotisation se calcul avec un pourcentage du chiffre d’affaire de l’année précédente. En fonction du type d’activité, le taux est plus ou moins élevé :

Type d’activité exercée Taux de la CFP
Commerciale 0,1%
Artisanale 0,3% (0,17 pour l’Alsace)
Prestation de service et libéral 0,2%

Bon à savoir, on est exonéré de la CFP si notre revenu professionnel est inférieur à 13% du plafond annuel de la sécurité sociale pour l’année N-2. En 2017, il faut donc prendre le plafond de 2015 qui vaut 38 040€. Donc pour un revenu inférieur de 4564,8€, vous ne paierez pas cette cotisation.

Salle de formation

 

Droits à la formation

Il est obligatoire d’avoir un chiffre d’affaire supérieur à zéro euro pendant 12 mois consécutifs ! Pour les artisans et les commerçants, vous devez être inscrit dans le registre des métiers ou du commerce depuis un an pour pouvoir y bénéficier !

Il faut également l’attestation de versement envoyée par l’URSSAF avant de faire une demande de financement.

 

Contacter l’organisme pour votre activité

Votre demande de financement devra être déposée auprès du bon fonds d’assurance formation (FAF). Il dépend donc de son type d’activité :

  • Prestation de service / professions libérales : FIFPL (Fonds Interprofessionnel de la Formation des Professionnels Libéraux) ;
  • Commerce : l’AGEFICE (Association de Gestion du Financement de la Formation des Chefs d’Entreprises) ;
  • Artisanat : le FAFCEA (Fonds d’Assurance Formation des Chefs d’Entreprise Artisanale) pour les formations techniques ou spécifiques aux métiers. Sinon il faut contacter la chambre régionale de métiers et de l’artisanat de sa région pour toutes autres formations relatives à la gestion et au développement des entreprises ;

Pour ma part, je dépends donc du FIFPL qui propose un formulaire d’inscription rapide. En quelques minutes, j’ai mon espace client me permettant de réaliser ma première demande de financement.

Logo FIFPL

 

Préparer votre demande de financement

Une fois que vous avez identifié votre organisme, il faut vous renseigner sur certains points :

  • Quels sont les documents nécessaires au dossier ? Il est fortement recommandé d’avoir un dossier complet dès la création pour éviter d’allonger le temps de traitement. Surtout que le liste peut être complète entre le programme de la formation, l’attestation de l’URSSAF, un devis ou une convention de formation signée par l’organisme de formation, etc.  ;
  • Quelles sont les montants de remboursement proposées ? En fonction de votre activité, de votre organisme ou du type de formation, vos droits de financement seront plus ou moins élevés. En tant que prestataire de service, avec le FIFPL j’ai le droit à 300€ / jour pour un montant maximal de 1200€ annuel. Cette somme diminue à 100€ / jour pour une formation liée à la gestion de l’entreprise et non à mon activité ;
  • Quelles sont les délais de traitement ? Vérifiez ou contactez l’organisme afin de vous renseigner sur les délais à respecter. Quand est-il préconisé d’envoyer son dossier ? Quand est-ce le remboursement sera effectué ? Il vaut mieux être au courant afin de ne pas être surpris et avoir de mauvaises aventures ;
  • L’organisme de formation est-il agréé et sujette à une demande de financement ?

 

Réaliser une demande de financement

Lors de ma première recherche de formation, j’ai eu la chance de trouver le centre de formation Optimiz.me (plutôt une start-up) qui propose des formations dans le domaine du référencement. Étant un organisme agréé, j’ai pu donc bénéficier d’une demande de financement. Voici comment celle-ci s’est déroulée :

  1. Après avoir créé un compte, j’ai du regrouper tous les documents nécessaires pour le dossier : devis et détails de la formation, formulaire durement remplie et un RIB ;
  2. Une semaine plus tard, ma demande est acceptée et mise en attente jusqu’à l’envoi du justificatif de présence à faire signée par le responsable de formation ;
  3. Une fois ce justificatif envoyé, le dossier fut clôturé en une semaine et j’ai reçu le paiement quelques jours après ;

Je ne m’attendais pas à une telle simplicité et rapidité. Est-ce parce que c’était une période calme ? Remplir correctement les documents dois également alléger les délais de traitement. Dans tous les cas, j’ai pu ainsi financer à 100% ma formation de 5 jours. Il me reste même du quotas pour l’année en cours que je vais utiliser pour une seconde formation.

 

Conclusion

Pour ma part, je suis bien inscrit sur le site FIFPL. Il ne me reste plus qu’à trouver une formation technique et profiter de ce droit de formation pour augmenter mes compétences sans débourser des sommes astronomiques. Dans le domaine du web, une formation de 2,5 jours peut facilement valoir plus de 1000€.

Dès que j’aurais finaliser mon premier dossier de financement, je mettrais à jour cet article pour partager cette expérience. 🙂

 


 

Sources :
1 Partages
Partagez1
Tweetez
Partagez